Questionsdegenre

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Expert et Consultante, Margaret KABAMBA plaide pour la prise en compte de la femme dans la gouvernance des ressources naturelles pour son épanouissement et le développement de la RDC

Expert et Consultante, Margaret KABAMBA plaide pour la prise en compte de la femme dans la gouvernance des ressources naturelles pour son épanouissement et le développement de la RDC

 

L’implication de la femme dans la gouvernance des ressources naturelles s’avère plus que nécessaire en RDC. Cette prise de position est de Madame Margaret RASHIDI KABAMBA. Cette femme a travaillé à Tenke Fungurume Mining  et à Freeport avant de prester comme consultante au projet PROMINES.Elle déplore la pauvreté dans laquelle vit la population congolaise et pendant que le pays est très riche en ressources naturelles.

kabamba

Intervenant au cours de l’émission questions de genre des mardis 10 et 17 Janvier 2017sur les antennes de la radio nationale de la RDC, Margaret KABAMBA a fait une comparaison de son pays, la RDC avec un autre le Botswana, pays riche en ressources naturelles  notamment le diamant où la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire est comblée par les revenus des produits miniers. Avant d’ajouter qu’avec tout ce que le pays regorge, l’on ne peut parler de la pauvreté.

Selon notre invitée, il s’agit là d’un cas de mauvaise gestion par excellence. Et pour pallier à la situation, Margaret KABAMBA appelle à l’application des mesures existantes et au renforcement des reformes et autre conventions ratifiées par la RDC en citant à titre d’exemple le SESCAM et l’ITIE.

Parlant de la femme, Madame KABAMBA soutient qu’elle ne tire pas  non plus profit de l’exploitation des minerais. Pourtant, elle est artisane  principale ; surtout dans les sites d’exploitation artisanale où elle demeure quasi présente dans toutes les activités qui s’y font.

Ajouter à cela, tous les risques qu’elle  encourt tant sur le plan physique que sanitaire. Pour elle, ces femmes qui pour la plupart n’ont pas étudié ne connaissent pas leurs droits. « Dans les différents sites que j’ai eu à sillonner au Nord et Sud Kivu, au Kasaï et au Katanga, j’ai trouvé des femmes qui en train de préparer à manger, qui en train de laver ou de broyer les matières premières ou soit de transporter des pierres et tout cela avec un enfant sur le dos. » « D’autres m’ont parlé des perturbations de leurs menstrues ou encore des malformations congénitales avec lesquelles naissent leurs enfants. »

Mines-9      IMG_1714   what_is_Coltan_DRC

Dotée d’une expérience dans ce secteur, Margaret KABAMBA pense que la mise sur pied d’un réseau de femmes dans ce secteur pourra solutionner les problèmes auxquelles elles sont confrontées. « Après l’étude que j’ai eu à mener dans les carrières, j’ai vite conclu en la nécessité d’une organisation à même de militer pour la prise en compte de la femme dans la gouvernance des ressources naturelles dans notre pays. »

 Elle estime que cette structure qui aura pour objectif principal de lutter contre la pauvreté de la femme sera un cadre  favorable pour la femme de s’approprier le combat en vue de son autonomisation et  de son indépendance économique et intellectuelle.

photo-alphabetisation-01-w320

Par ailleurs, Margaret KABAMBA  reconnait que beaucoup reste à faire  mais il faut y aller progressivement. Etant donné que la question de la pauvreté de la femme est à considérer et  à trouver des solutions sur tous les plans. Et pour y arriver, il faut des femmes qui réfléchissent, des femmes intellectuelles, des femmes de médias pour aller au-devant de la scène et mener des plaidoyers pour changer la donne.

 

 

 

Dans : Non classé
Par questionsdegenre
Le 10 janvier 2017
A 7 h 29 min
Commentaires : 2
 

2 Commentaires

  1.  
    mabasu pierre
    mabasu pierre écrit:

    madame parle de la nécessité de la mise sur pied d’une organisation à même de militer pour la prise en compte de la femme dans la gouvernance des ressources naturelles dans notre pays. Pourquoi elle même ne prendrait elle pas l initiative de créer une telle organisation?

    •  
      questionsdegenre
      questionsdegenre écrit:

      MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION. NOUS VOULONS APPORTER 0 VOTRE CONNAISSANCE QUE DEPUIS MAI 2017 A ETE CREE LE FORUM DE FEMMES DANS LA GOUVERNANCE DE RESSOURCES NATURELLES GARCE A OSISA ET QUI REGROUPE PLUS DE 40 FEMMES VENANT DE LA SOCIETE CIVILE ,DES ENTREPRISES ,DES JOURNALISTES ET DES ACTRICES POLITIQUES

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Ramadanreplay |
Thock1979 |
Secretstory7infos |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tournagelost
| Toikytikonai
| the official green coffee b...