Questionsdegenre

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > la campagne d’inscription gratuite des enfants de 6 à 7ans favorise l ‘inscription de filles en Ituri.

la campagne d’inscription gratuite des enfants de 6 à 7ans favorise l ‘inscription de filles en Ituri.

La campagne pour l’inscription gratuite des enfants à l’école primaire a du répondant dans la nouvelle province de l’Ituri selon le ministre provinciale de l’enseignement primaire secondaire et professionnelle de cette entité,Dieudonné Ngadjole Lonema.

filles

« Rien que pour l’année scolaire 2015-2016, nous avons enregistré un taux d’inscription de 52% des filles et 48% des garçons. Aussi pour le TENAFEP, le taux de participation des filles était de 49% et celle des garçons à 51%. C’est pour vous dire qu’il y a des avancées significatives dans ce domaine ».

Ces propos sont de monsieur du ministre provincial de l’enseignement primaire secondaire et professionnel en Ituri au cours de l’émission Questions de genre sur la radio nationale de la RTNC à la veille de la rentrée scolaire 2016-2017. Il a affirmé que son ministère accompagne l’autorité nationale dans cette campagne d’inscription gratuite des enfants de six à sept ans à l’école. Ce, en vue de favoriser l’accès de la fille à l’éducation.

13566909_264347370613847_6953124316959516943_n

Parlant des mesures d’accompagnement, le ministre provincial de l’Ituri a précisé que bien que les us et coutumes font que les parents préfèrent garder la fille à la maison et envoyer le garçon à l’école, la sensibilisation se fait au niveau des parents pour garder tous les enfants à l’école mais surtout au niveau des gestionnaires d’écoles pour ne pas chasser les enfants pour raison de non-paiement des frais scolaires.

Seulement contrairement à la capitale, les filles ne sont pas autorisées à accéder dans les écoles avec des mèches et des tresses extravagantes, des maquillages, des fantaisies et des jupes trop courtes. « Il faut dire que chez nous la règle est de mise et il y a de la pudeur contrairement à ici à Kinshasa. » a déclaré le ministre provincial de l’enseignement primaire secondaire et professionnel en Ituri .

Répondant à une question sur des programmes approprié pour l’intégration du genre dans l’enseignement, notre invitée a dit ayant été directeur de cabinet au ministère provinciale du genre de la province orientale, il a collaboré dans plusieurs projets. Actuellement, il y a des structures  non gouvernementales et surtout l’Unicef et la MONUSCO qui y travaillent. D’ailleurs, la population autochtone est en train de changer des mentalités et on trouve également des femmes dans tous les secteurs de la vie.

logo

 

Dans : Non classé
Par questionsdegenre
Le 10 septembre 2016
A 8 h 54 min
Commentaires : 0
 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Ramadanreplay |
Thock1979 |
Secretstory7infos |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tournagelost
| Toikytikonai
| the official green coffee b...