Questionsdegenre

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > La RDC adopte à New York la déclaration francophone sur l’autonomisation économique de la femme

La RDC adopte à New York la déclaration francophone sur l’autonomisation économique de la femme

Du 9 au 20 mars, il s’est tenu à New York aux Etats Unis  la 59ème session de la Commission onusienne de la condition de la femme. Cette session se consacre à l’examen et l’évaluation des 20 années de mise en œuvre de la plate forme d’action de Beijing (Beijing +20).

 En marge de session, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a réuni le lundi 09 mars , quelques heures après l’ouverture de la session, les délégations de ses états membres pour une concertation autour de l’un des domaines critiques de  cette plate forme à savoir : «  femme et économie ».

la Sg de la Francophonie entourée des panelistes

la Sg de la Francophonie entourée des panelistes

 la  secrétaire générale  de la Francophonie,  madame Michaëlle  JEAN, a participé à cette  concertation francophone de haut niveau , présidée par  Madame Penda MBOW , Représentante personnelle du président du Sénégal dont le pays assume actuellement  la présidence du sommet de la Francophonie après avoir succédé à la RDC en novembre 2014 à Dakar.

La République Démocratique du Congo, a pris part  à cet important rendez vous francophone de New York avec la participation de la Ministre du genre, Bijou Kat MUSHITU et la Représentante personnelle du Chef de l’Etat, Isabel Machik TSHOMBE.

Cette rencontre a permis aux Ministres  en charge du genre et aux Chefs de délégation des Etats et gouvernements, membres de la Francophonie, d’examiner le bilan de la mise en œuvre de la Plateforme d’action de Beijing et de partager  leurs expériences de cette mise en œuvre ainsi que  leurs priorités pour le nouveau programme de développement pour l’après-2015.

 Et pour parler de la même voix à la présente session de la commission sur la condition de la femme  et dans le cadre du nouveau programme de développement pour l’après 2015 ; les ministres  francophones en charge du genre ont adopté la Déclaration francophone sur l’autonomisation économique des femmes.

Ainsi, les priorités par les Etats membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie, lors de  la 59 ème session de la Commission onusienne de la condition de la femme refléteront les engagements pris dans le cadre de la stratégie de l’OIF pour l’institutionnalisation du genre en lien avec la Stratégie économique et la Stratégie Jeunesse de la Francophonie adoptées au 15 ème Sommet de la Francophonie à Dakar au Sénégal.

Les ministres du genre s’engagent afin de favoriser l’égalité femme-homme ainsi que l’autonomisation des femmes et leurs droits  en faveur notamment :de l’élimination de la ségrégation professionnelle et sectorielle et les écarts de salaire entre femme et homme, l’accès de femmes ayx postes de directions des grandes entreprises et l’ensemble des secteurs des économies, le partage égal des responsabilités et des taches entres les parents, la  lutte contre les stéréotypes de genre en milieu scolaire et dans l’orientation éducative.

La Déclaration francophone réaffirme ainsi l l’engagement de la Francophonie en faveur de la pleine réalisation des engagements de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing (1995) : entre autres, l’accès égal et le contrôle des ressources économiques et productives, l’accès des filles à une éducation de qualité et leur maintien à l’école, la réglementation du travail des femmes, leur accès au travail décent et à la protection sociale, et la promotion de entrepreneuriat féminin.: entre autres, l’accès égal et le contrôle des ressources économiques et productives, l’accès des filles à une éducation de qualité et leur maintien à l’école, la réglementation du travail des femmes, leur accès au travail décent et à la protection sociale, et la promotion de entrepreneuriat féminin.

Pour la  secrétaire générale  de la Francophonie,  madame Michaëlle  JEAN, cette déclaration  doit être prise par les Etats  francophones  comme un cadre référentiel  fort pour la mise en place de ,mécanismes rénovateurs en faveur de femmes  notamment dans la voie d’accès au poste décisionnel.  Car beaucoup reste à faire a-t-elle souligné. Le numéro de un de la Francophonie a émis le vœu de voir la mise en place d’un mécanisme pour le suivi de la déclaration francophone sur l’autonomisation économique des femmes.

la ministre du genre  Bijou Kat et la Représentante personnelle du Chef de l'Etat à la Francophonie, Isabel Tshombe

la ministre du genre Bijou Kat et la Représentante personnelle du Chef de l’Etat à la Francophonie, Isabel Tshombe

La Représentante personnelle du Chef de l’Etat à la Francophonie se félicite de l’adoption de cette déclaration par les ministres en charge du genre qui  rencontre la feuille de  route du Sommet de Dakar qui a mis en exergue la question économique  avec la Stratégie économique et la question de femmes dans la déclaration de Dakar.

 Madame Isabel TSHOMBE  salue cette déclaration qui, selon elle, va pour la RDC en droite ligne de sa politique de la révolution de la modernité prônée par le Chef de l’Etat. Et cette révolution estime la Représentante personnelle du Chef de l’Etat à la Francophonie ne pourra pas se faire sans le pan économique et surtout pas sans les femmes congolaises.

La Représentante personnelle du Chef de l’Etat à la Francophonie souligne que c’est la ministre du genre, madame Bijou KAT  qui sera porteuse de cette déclaration au près du gouvernement  pour que les engagements pris au titre de la Francophonie se traduisent.  

La concertation  francophone de haut niveau sur  l’autonomisation  économique de femmes été précédée  le dimanche 8 mars par  la  réunion de coordination qui a porté sur les aspects techniques de cette concertation, réunion à laquelle Mme Tshombe, Représentante Personnelle du chef de l’Etat à la Francophonie a pris activement part au siège de la représentation de la Francophonie au près de  Nations unies.

Dans : Non classé
Par questionsdegenre
Le 24 mars 2015
A 12 h 58 min
Commentaires :1
 

1 Commentaire

  1.  
    mbandu siku
    mbandu siku écrit:

    en suivant ce reportage , je me suis posée la question comment la ministre du genre qui a adopté cette déclaration va t-elle œuvrer pou sa mise en œuvre dans notre pays.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Ramadanreplay |
Thock1979 |
Secretstory7infos |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tournagelost
| Toikytikonai
| the official green coffee b...