Questionsdegenre

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Professeur LUTUTALA , »Le CERED-GL a été crée pour répondre aux problèmes de l’inégalité des droits en matière de genre, pour faire la promotion des droits humains de la femme en vue d’arriver à une construction de la paix

Professeur LUTUTALA , »Le CERED-GL a été crée pour répondre aux problèmes de l’inégalité des droits en matière de genre, pour faire la promotion des droits humains de la femme en vue d’arriver à une construction de la paix

Kinshasa abrite le siège du Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la construction de la paix dans la région de grands lacs (CERED-GL).

lututalaSelon son Directeur général , le professeur Bernard Mumpasi LUTUTALA, invité de Questions de genre de mardi 16 septembre 2014 sur la radio nationale , RTNC, ce centre crée par les 11 Etats membres de la CIRGL( conférence internationale de la région des grands lacs) , l’ a été  pour « répondre aux problèmes de l’inégalité des droits en matière de genre, pour faire la promotion des droits humains de la femme en vue d’arriver à une construction de la paix. Qui, elle –même, est préalable au développement ».

Ce centre a pour mission a indiqué, son numéro 1, de « promouvoir le respect de droits de la femme ainsi que l’égalité de sexe ou de genre pour arriver à une paix équitable et durable  pouvant conduire les pays au développement ».

Le professeur Bernard Mumpasi LUTUTALA reconnait les inégalités du genre et que tout doit être fait pour réhabiliter les femmes dans leurs droits. «  Les femmes souffrent de beaucoup de problèmes. Elles sont marginalisées politiquement, économiquement et socialement. Elles souffrent de la violence pas pcq elles sont femmes. Mais pcq la société a voulu comme ca ». Et de reconnaitre aussi que les inégalités de genre «  sont une entorse au processus de développement ».

Le Directeur général du Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la construction de la paix dans la région de grands lacs (CERED-GL) a déploré le fait que peu de gens connaissent le concept genre. D’où, notamment le manque d’intérêt ou l’ignorance sur l’existence de son centre. «  Nous avons le devoir d’expliquer quel est le mandat du centre. Comment nous mettons en relation les 3 éléments suivants : femme, genre et paix pour que ca puisse justifier l’existence de tout un centre de rechercher régional ».

Le professeur Bernard Mumpasi LUTUTALA n’est donc pas surpris que Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la construction de la paix dans la région de grands lacs ne soit pas très connu de congolais , en particulier de kinois. En général, soutient –il, en RDC on n’accorde pas d’importance à la recherche et par ricochet à un centre de recherche. «  Tout ce qui est lié à la production de savoirs ou à l’activité intellectuelle n’intéresse pas les gens. » Et d’aller plus «  même pas mes décideurs. Alors que dans les pays développés, la recherche occupe une place de choix dans le processus décisionnel. Elle se situe en amont et en aval dans toute action ».

La décision de Créer le Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la construction de la paix dans la région de grands lacs  a été prise en 2008 lors d’une réunion de ministres des Etats de la CIRGL, en charge de questions de femmes. La signature de son acte constitutif n’ait intervenu qu’en 2012 et avec le choix de Kinshasa comme ville siège. Ce centre a tenu vraiment à le préciser son numéro est « un centre de catégorie II de l’UNESCO qui a été un peu l’initiatrice de sa création ».

Ce centre a souligné le professeur Bernard Mumpasi LUTUTALA a pris son envol en 2010. « Les trois premières années ont surtout été consacrées à la mise en place de structures : conseil d ‘administration, le recrutement d’un DG  et de textes organiques ».

Parlant des activités d’envergure sur terrain menées par le CERED-GL, son Directeur général classe « le symposium sur la femme rural en 2013 à Kinshasa, l’étude sur la scolarisation de filles et de femmes commandée par l’Organisation Internationale de la Francophonie ainsi que l’étude en cours sur l’état de lieux de la mise en œuvre de la stratégie nationale sur els violences basées sur le genre  pour le compte du ministère du genre, famille et enfants ».

Bien que basée dans la capitale congolaise, le Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la construction de la paix dans la région de grands lacs  n’a cessé de le rappeler est un centre régional. D’où, il est prévu dans le futur  des stratégies pour la participation des autres chercheurs de la région outre ceux de la RDC.

Le Directeur général du Centre régional de recherche et de documentation sur les femmes, le genre et la construction de la paix dans la région de grands lacs  n’a également cessé de rappeler que ce centre est un grand centre qui est appelé à jouer un grand rôle dans le monde. «  Nous devrons en principe en RDC mettre tout le paquet pour que ce centre rayonne ».

Le rêve du professeur Bernard Mumpasi LUTUTALA, cet ancien directeur de CODESRIA basé à Dakar, pour « son centre » «  Je rêve de voir ce centre accueillir des chercheurs de partout dans le monde venir s’asseoir ici pendant un mois pour  faire de recherches à partir des données de ce centre. Je rêve de voir tout le matin quand j’arrive de voir des femmes et des hommes, étudiants et étudiantes assis(es) entrain de consulter des ouvrages. Je rêve de voir que chaque fois on parlera des questions de genre, de femmes  que tous les chercheurs du monde ses disent que c’est à Kinshasa que l’on doit aller  car c’est là que c’est développé une expertise dans cette matière ».

Beau rêve qui nous espérons sera concrétise par les décideurs congolais et les chercheurs.

Dans : Non classé
Par questionsdegenre
Le 16 septembre 2014
A 11 h 18 min
Commentaires : 4
 

4 Commentaires

  1.  
    betou Kambamba
    betou Kambamba écrit:

    des belles perspectives du DG pour son centre.Mais est ce que notre gouvernement comprend le bien fondé de ce centre et surtout d abriter son siège.

  2.  
    mondo nathalie
    mondo nathalie écrit:

    pourrai je avoir les coordonnées du centre.

  3.  
    questions de genre
    questions de genre écrit:

    le centre est situé sur 68, avenue batetela dans la commune de la Gombe.les numeros de téléphones il y en a 2 0817700066 et le 0975208880 et vous pouver écrire au centre par courriel ou email info@cered-gl.org

  4.  
    jean Baptiste Mapombo
    jean Baptiste Mapombo écrit:

    Je suis un militant du genre, je ne souhaite pas rater cette occasion d’apporter ma pierre pour l aboutissement de ce intéressant projet.je suis prêt à aller animer ce projet à l ‘ intérieur du pays. Considérer ceci comme une offre de collaboration .
    Sincères remerciements.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Ramadanreplay |
Thock1979 |
Secretstory7infos |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tournagelost
| Toikytikonai
| the official green coffee b...