Questionsdegenre

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Les concertations nationales sont offertes aux congolais pour se parler ouvertement pour le bien être de la RDC affirme Micheline AYAKI, présidente nationale de Nouvelle alliance des générations pour la République

Les concertations nationales sont offertes aux congolais pour se parler ouvertement pour le bien être de la RDC affirme Micheline AYAKI, présidente nationale de Nouvelle alliance des générations pour la République

Les concertations nationales sont offertes aux congolais pour se parler ouvertement pour le bien être de la RDC affirme Micheline AYAKI, présidente nationale de Nouvelle alliance des générations pour la République micheline-ayaki2-300x232Madame Micheline AYAKI, l’une de  rares femmes à la tête d’un parti politique en République Démocratique du Congo  était l’invitée de l’émission Questions de genre de mardi 13 aout 2013 sur la RTNC-la voix du peuple.

La présidente nationale de Nouvelle alliance des générations pour la République   a évoqué les concertations nationales notamment la participation de femmes à ces assises. Elle s’est insurgée déjà sur la faible présence de la femme, soit 2 seulement, au sein du secrétariat technique chargé de préparer ces concertations. « Les femmes doivent se lever face à cette injustice ». Elle renchérit en disant que s’il fallait considérer le quota de la représentativité de la femme exigé par l’ONU, « les 30 %  de 18 membres du secrétariat  technique des concertations nationales seront 5 femmes  au lieu de 2   présentement ».

La présidente nationale de Nouvelle alliance des générations pour la République soutient que les concertations
nationales sont une occasion « offerte aux congolais pour se parler ouvertement pour le bien être de la RDC ». Madame Micheline AYAKI  salue la tenue de ces concertations congolaises qui « sont les bienvenues pour aplanir les divergences et non pour le partage du pouvoir ».

Dans : Non classé
Par questionsdegenre
Le 13 août 2013
A 10 h 40 min
Commentaires : 3
 

3 Commentaires

  1.  
    Patrick Bweni
    Patrick Bweni écrit:

    les femmes ne doivent rien attendre des hommes . C’est une relation de pouvoir a si bien dit madame le professeur que vosu avez recu dernierement. L homme domine sur tout . les femmes doivent le savoir et ne pas attendre que on leur apportera tout sur un plateau d’argent. où sont elles en ce moment où on parle concertations nationales ? que font elles de concret pour que elles aient leur place dans ces assises?

  2.  
    Gildas Ngandu
    Gildas Ngandu écrit:

    Mr Bweni, vous avez raison. les femmes doivent se battre mais malheureusement je ne les entends pas . elles ne prennent pas position sur ces concertations . elles ne doivent pas s en prendre aux hommes.
    bravo à cette femme Mme Micheline AYAKI et félicitation à cette espace que vous nous accordez pour ce débat

  3.  
    Evelyne L.
    Evelyne L. écrit:

    Dire que les femmes doivent prendre parole au sujet de concertations. je suis tout à fait d’accord mais seront elles ecoutées cad leur position? moi je pense que on aurait du avoir uen autre composante « femme » pour les concertations en vue d’une bonne représentativité de la femme à ces assises. pcq ce sont les hommes qui tiennent les rennes de la gestion de la chose publique et des partis

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

Ramadanreplay |
Thock1979 |
Secretstory7infos |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tournagelost
| Toikytikonai
| the official green coffee b...